Le Ministre de la Construction, de l'urbanisme et de l'habitat en conférence avec les présidents de la chambre des notaires







Le Ministre de la construction, de l’urbanisme et de l’habitat, Josué Rodrigue Ngouonimba, a conféré ce 10 décembre 2021, avec les présidents de la chambre des notaires, Maitre Bertrand Eric Fédhéré Pandi, de l’Ordre des avocats, Maitre Christian Eric Locko, et avec quelques directeurs généraux des agences immobilières accréditées.

Au cœur de cette rencontre spéciale, les Premières Rencontres de l’Immobilier et de l’Urbanisme qui se tiendront en janvier 2022 autour du thème : Un habitat décent, accessible à tous, dans un cadre de vie sain. En effet, le ministère de la construction, de l’urbanisme et de l’habitat prévoit de rassembler à Brazzaville, en début d’année prochaine, les principaux acteurs du secteur de l’immobilier et de l’urbanisme, parmi lesquels les collectivités locales, les professionnels du droit, pour des discussion autour des questions d’urbanisme et d’immobilier devenus, année après année, de véritables phénomènes sociaux en République du Congo. C’est tout le sens a donné à cet échange de ce 10 décembre.

Le Ministre de la construction, de l’urbanisme et de l’habitat, a présenté à ses partenaires les objectifs de ces Premières Rencontres Nationales de l’immobilier et l’urbanisme qui visent à remettre au centre des préoccupations de tous les acteurs et des parties prenantes la problématique de l’immobilier et de l’urbanisme maitrisé. Cet événement a également pour objectif de mobiliser et de définir les rôles de chacun des acteurs dans l’optique de l’atteinte de l’objectif d’assainir et de moderniser les lieux de vie des populations fixé par le président de la République, le chef de l’Etat, son excellence Denis Sassou Nguesso.

Le Ministre a donc appelé ses interlocuteurs à s’approprier et à s’impliquer dans ces Premières Rencontres de l’immobilier et de l’urbanisme. L’Ordre des avocats, la chambre des notaires et les différentes agences immobilières ont tous loué l’initiative du gouvernement congolais de créer un mbongui permanent autour des questions de l’immobilier et de l’habitat. Maître Bertrand Eric Fédhéré Pandi, président de la chambre des notaires a souligné, à l’issue de cette entrevue, la transversalité de la problématique de l’immobilier et de l’urbanisme. « Les notaires sont profondément liés à ce secteur », a-t-il indiqué.

Dans le but de publiciser cette problématique qui semble passer inaperçue, alors qu’elle est présente, visible, prégnante et poignante, le Ministre de la construction, de l’urbanisme et de l’habitat, multiplie les contacts avec plusieurs partenaires nationaux et étrangers afin de les impliquer dans l’élaboration et la mise en œuvre d’une politique publique pertinente de l’immobilier et l’urbanisme. C’est dans cette perspective que, dans la dynamique de la coopération sud-sud, Josué Rodrigue Ngouonimba a eu, le 9 décembre à son cabinet, des audiences avec les ambassadeurs rwandais et vénézuélien en poste au Congo.

La coopération avec le Rwanda, dans le secteur de l’immobilier, a été très récemment auréolée par la signature d’un mémorandum qui permettra un partage d’expérience et d’expertise entre la Société de Promotion Immobilière (Soprim) et Rwanda Housing Authority (Rha). Pour ce qui est du Venezuela, il affiche sa détermination d’un appui dans ce domaine, notamment par le renforcement des capacités des cadres congolais.

Partagez cet article