CONGO-RCA.

Vers la mise en œuvre de la coopération bilatérale en matière d’urbanisme .

 

Dans le cadre des consultations ministérielles entre la République du Congo et la République centrafricaine tenues à Brazzaville le 18 septembre 2020, le ministre de la Construction, de l’urbanisme et de l’habitat, Josué Rodrigue Ngouonimba, a échangé avec son homologue centrafricaine de l’Urbanisme de la ville et de l’habitat Gina Lawson Roosalem

Trois (3) délégués du Congo ont pris une part active à cette rencontre de haut niveau, dont le conseiller au développement immobilier Aimé Mabiala, qui a représenté le ministre de la Construction, de l’urbanisme et de l’habitat empêché, le directeur général du développement urbain, de l’habitat et de l’architecture, Gaspard Ngoma, et le directeur Technique et de la maintenance de la Société de promotion immobilière(SOPRIM), Victor Jean de Dieu Madzous.

Les deux personnalités ont examiné le projet du mémorandum d’entente dans les domaines de l’aménagement du territoire, du développement urbain et de l’habitat. Ce mémorandum a pour objet de jeter les bases d’une coopération agissante entre le Congo et la RCA dans les domaines précités.

Par ce mémorandum, les parties devront s’engager à élaborer des projets étatiques qui concourent à l’amélioration des conditions de vie de leurs concitoyens respectifs.

«Nous avons signé plusieurs cadres de coopération dans les secteurs du développement urbain, aménagement du territoire et de l’habitat. Le déplacement de Brazzaville est une occasion pour nous d’établir les bases de notre coopération», a précisé la ministre Gina Lawson Roosalem.

Et d’ajouter: «Cette séance de travail s’inscrit dans le droit fil des accords et protocoles de coopération signés entrela République du Congo et la République centrafricaine en 2019, lors de la 5ème session de la grande commission mixte tenue à Bangui, capitale de la RCA, mais aussi et surtout d’intensifier nos échanges d’expérience».

A l’issue de cette rencontre, les deux parties ont convenu de définir un cadre juridique de coopération dans leurs domaines respectifs qui aboutira à la signature de ce mémorandum.

Le mémorandum d’entente se veut la preuve de la volonté de mise en œuvre des accords de Bangui entre la République du Congo et la République centrafricaine, notamment dans les domaines de l’aménagement du territoire, du développement urbain et de l’habitat.