Politique Nationale de l'habitat

Vers l'élaboration de la politique nationale de la construction, de l'habitat et du développement urbain du Congo

 

Le ministre de la Construction, de l’urbanisme et de l’habitat, Josué Rodrigue Ngouonimba, a échangé avec le Représentant du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) au Congo, Maleye Diop, le 29 octobre 2019 à Brazzaville. Au cœur de l’entretien, la question de la politique nationale de la construction, de l’habitat et du développement urbain au Congo. Les deux personnalités ont évoqué les dispositions à prendre pour mettre en place une équipe de pilotage et la sélection d’un consultant, en vue de réaliser l’étude relative à l’élaboration de la politique nationale de la construction, de l’habitat et du développement urbain du Congo.

Le PNUD qui entend accompagner le Congo dans ce projet a rassuré son interlocuteur de l’appui de l’agence onusienne et de l’ONU-Habitat, ainsi que des autres agences du système des Nations Unies, qui ont une expertise sectorielle en la matière, pour la réalisation de cette étude. Compte tenu des enjeux de développement, cette politique est nécessaire pour adopter de bonnes pratiques véhiculées dans le concept «village durable». Elle s’avère également important pour réunir les conditions d’émergence d’un développement urbain durable et celles d’une mise en œuvre plus efficiente du Plan National de Développement (PND) 2018 -2022.

Une fois adopté par le Gouvernement, ce document sera le gage d’une urbanisation bénéfique, qui conduit à l’amélioration des standards minimums de la qualité de vie et du cadre bâti. En clair, il permettra à chaque Congolais d’avoir accès à un habitat décent, tenant compte des exigences environnementales et culturelles, ainsi qu’aux services collectifs et sociaux de base suffisants en quantité et convenables en qualité. Cette politique contribuera également à la mise en place d’un processus contrôlé et durable de la construction et de l’urbanisation en adéquation avec les objectifs définis à Quito en Equateur (Amérique Latine) en 2016. Elle permettra de disposer d’une offre diversifiée et durable du parc immobilier au Congo, laquelle améliorera les conditions de l’habitat et le cadre de vie des populations urbaines, voire rurales.