Mot du Ministre

Au fil des année, la crise du logement s’est imposée comme un fait social total et préoccupant pour tous les congolais et les personnes vivant en zones urbaines congolaises. Nous devons produire 15.000 unités de logements accessibles à toutes les catégories sociales pour résorber cette situation. Le Président de la République, le Chef de l’Etat, Son Excellence Denis Sassou Nguesso, a pris à bras-le-corps cette question en l’érigeant comme un des défis de son quinquennat. Sa préoccupation, à moyen terme, est d’assainir et de moderniser les lieux de vie des congolais, comme le mentionne clairement son projet de société ‘’Ensemble, Poursuivons la Marche’’. Lui emboîtant le pas, le Premier Ministre, Anatole Collinet Makosso, a formulé le vœu d’un urbanisme contrôlé et maîtrisé dans notre pays.

C’est autant dire que l’habitat décent, accessible à tous, dans un cadre de vie sain est une des grandes batailles du quinquennat. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il a été inscrit comme une des priorités du Plan National de Développement (PND). Cela explique notre activisme tous azimuts pour que nous puissions être au rendez-vous en 2026.

Les Premières Rencontres Nationales de l’Immobilier et de l’Habitat, avec pour thématique ‘’Un habitat décent, accessible à tous, dans un cadre de vie sain’’, participent à cette dynamique consistant à faire prendre conscience des réalités y relatives et la nécessité d’agir conséquemment, et de façon concertée, pour des réponses appropriées et durables à cette crise.

L’objectif de cet événement, appelé à devenir le mbongui annuel de l’immobilier et de l’urbanisme en République du Congo, est de remettre la problématique de l’immobilier et de l’Urbanisme maîtrisé au centre des préoccupations de tous les acteurs et des parties prenantes de cette question.

Ainsi, se réuniront à cet événement des professionnels de l’immobilier, des urbanistes, des géomètres, des architectes, des environnementalistes, des professionnels du droit, des universitaires, des élus locaux et des associations qui, à travers le prisme d’un regard croisé, contribueront à la coproduction de préconisations et de solutions pérennes à la problématique de l’urbanisme et l’immobilier